Les "Registre des Ames"

de la paroisse de Riclaret

Registre des âmes de Riclaret en 1903

Registre des âmes de Riclaret en 1912
Page d'accueil / Homepage
 

 

Le registre de l'état des âmes (stato delle anime) est une particularité des registres paroissiaux italiens. Il s'agit d'un recensement des paroissiens par maisonnées avec pour chaque personne diverses informations comme les dates de naissance, de confirmation, de mariage ou sépulture plus des renseignements complémentaires (militaires, émigration,...). Cet usage n'est pas réservé aux paroisses catholiques. Nous avons la chance de pouvoir également disposer de ces registres pour les paroisses vaudoises. Pour la paroisse de Riclaret, on trouve aux archives de Torre-Pellice les listes suivantes, dressées par le pasteur, qui nous fournissent de précieux renseignements généalogiques:

  • un registre des membres de l'Eglise de Villesèche en 1863 (qui n'a pas encore été étudié)
  • le "Catalogue révisé des membres de la paroisse de Riclaret en 1903"
  • une "Nouvelle Liste [des membres de la paroisse de Riclaret]
    révisée et approuvée par le Consistoire en Novembre 1912"

Dans un premier temps seul le relevé des Peyronel a été fait de manière exhaustive. Le relevé des autres familles devra être entrepris ultérieurement.

Vous pouvez accéder aux relevés de ces listes en cliquant sur les liens en haut ou en bas de cette page. Dans ces listes reconstituées des liens ont été ajoutés, qui permettent d'atteindre directement les fiches généalogiques des personnes citées, à chaque fois qu'elles ont pu être identifiées sans ambiguité.

Les paroissiens sont regroupés par villages, hameaux ou quartiers et par foyers ce qui permet de savoir où chaque famille vivait et comment elle était composée, qui vivait avec qui, par exemple les parents agés avec leurs enfants

Après l'établissement initial des listes en 1903 ou en 1912, Le pasteur a noté les changements survenus dans la communauté, tels que les décès des membres de la paroisse, la "réception" des nouveaux membres c'est à dire les catéchumènes, reçus après leur confirmation vers l'age de 16 ou 17 ans, mais aussi les départs pour raison de mariage dans une autre paroisse ou pour cause d'émigration souvent en France parfois en Amérique

Ces informations ont permis de confirmer ou parfois même d'établir des filiations que les données des registres paroissiaux, incomplètes, imprécises ou non retrouvées, n'avaient pas permis de déterminer de façon certaine.

En 1912, on trouve des Peyronel dans la plupart des hameaux de la paroisse : l'Albarea, les Clots, Combe-Garin, Lynsard, Trussan, Barnéou, Marcou, Ciai , Peyroneou. Seulement 3 des hameaux n'ont aucun Peyronel ( la Batie, Plan de Faët, les Granges). Toutefois on observe que les hameaux de Peyrouneou et du Trussan sont occupés exclusiment par des familles Peyronel (14 et 10 familles respectivement)

Registre des âmes de Riclaret en 1903
Registre des âmes de Riclaret en 1912